Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Débats et réflexions

Vous êtes ici:

Animations en promotion de la santé

Quelle place pour les actions de proximité et d’animation en promotion de la santé ?

Depuis 2009, Question Santé apporte sa collaboration à Education Santé dans l’organisation annuelle d’une journée de débat sur des sujets de santé. L’objectif étant de rassembler les acteurs francophones de la promotion de la santé autour d’un thème à débattre en présence d’un interlocuteur extérieur identifié comme personne-ressource.

Le 29 octobre 2013, nous avons eu le plaisir d’accueillir monsieur Alain Douiller, directeur du Codes Vaucluse depuis 2004, rédacteur associé de la revue Santé publique, ancien directeur de l’Ades du Rhône pendant 14 ans et ex-rédacteur en chef de La Santé de l’Homme et auteur du livre "25 techniques d’animation pour promouvoir la santé"1

techniques animation DouillerDans son livre “25 techniques d’animation pour promouvoir la santé”, Alain Douiller avec l’appui de ses collaborateurs propose de (re)situer la démarche d'animation dans le contexte singulier de la promotion de la santé et de la charte d'Ottawa.

Les auteurs traduisent ainsi leur intention de s'interroger sur le sens des interventions en promotion de la santé et les valeurs qui les sous-tendent.

Les auteurs disent avec simplicité la force mais aussi les limites de ces interventions, la vigilance particulière qu'impose d'intervenir sur des sujets de santé, la nécessaire posture bienveillante et engageante de l'animateur. Ils rappellent ce que sont le principe de participation, la dynamique de groupe et tous les bénéfices qu'on peut en tirer en les maniant avec discernement.

 

Des questions

Des actions de proximité et d’animations en promotion de la santé, pour quoi faire? Pour quels objectifs? Entre éducation, changement de comportements, transfert de savoirs, participation, émancipation... entre nos discours et nos pratiques, qu’en est-il? Y a-t-il un public pour ces actions? Public captif, public précarisé... est-ce l’outil des pauvres et des enfants? A l’heure de facebook, des applis pour Iphone & co, n’est-ce pas la fin des animations en promotion de la santé? Est-ce que cela ne sent pas la naphtaline? Quelle utilité sociale et quel avenir? 

Le débat

Quelles valeurs et normes sous-tendent nos actions, nous mobilise, nous motive à mener ce type d’actions ? Beaucoup d’intervenants perçoivent la promotion de la santé comme un mouvement de résistance, à contre-courant des grandes tendances médico-scientifiques, défensives et "réparatrices" des institutions. Quand 24 milliards sont dépensés annuellement en frais médicaux alors que seulement 14 millions sont débloqués par an pour des actions de prévention en matière de santé et bien-être, l’impression peut être donnée de devoir construire un château avec deux bouts de paille.

Entre les principes de promotion de la santé, les objectifs des institutions et enfin les attentes des pouvoirs subsidiants, il n’est pas toujours simple d’élaborer des actions rencontrant les attentes et besoins du public. Des avancées en matière de promotion de la santé sont possibles grâce, justement, à ce premier temps indispensable d’écoute des besoins du public. Et à la question "Ces actions ont-elles encore un avenir ?", il est clair que permettre au public de mieux comprendre le système dans lequel il vit, de développer son esprit critique, d’augmenter son pouvoir d’agir sur sa santé est fondamental, sans oublier que ces actions sont des tisseurs de lien social et de convivialité.

Vous pouvez également lire l'article publié à cette occasion dans la revue Education Santé

1. 25 techniques d'animation pour promouvoir la santé, Alain Douiller et coll., Éd. Le Coudrier, 2012. 196 pages.

Partager