Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Peur et prévention

BSS 2003 peurAu départ de ce numéro spécial et de la journée de colloque dont il constitue les Actes, une question récurrente dans le champ de l'éducation pour la santé : quid de l'usage de la peur dans les messages de prévention ?

En 2002, cette question était particulièrement d'actualité, suite notamment à des initiatives
françaises.  Elle se décline en termes de planification (est-ce efficace, dans quelle mesure, avec quels effets
contre-productifs... ?) mais aussi en termes éthiques : qu'est-ce que les promoteurs de ces campagnes " ont
derrière la tête " ? Sur quelles valeurs et représentations, explicites ou non, leur projet repose-t-il ? Ne jouent-ils pas les apprentis sorciers... ?

pdfTélécharger la brochure "Peur et prévention"1.63 Mo

Dans le domaine de la santé, la prévention recoupe vite le souci de la sécurité. On l'a vu avec des problématiques aussi diverses que l'usage de drogues et le contrôle de la qualité des aliments. Et on débouche dès lors dans le champ politique, surtout à une époque qui décline sentiment d'insécurité, principe de précaution et tentation du " risque zéro ".
En matière de santé, le discours politique ne se résume-til pas trop souvent à " n'ayez pas peur, tout est sous contrôle " ?

Un troisième champ concerné par la question de la peur est celui de l'information et des médias, auxquels font appel tant les politiques que les promoteurs des campagnes de prévention. Dans la presse elle-même, quelle est la place du recours – pas forcément sensationnaliste ni manipulateur – non seulement à la peur dans le domaine de la santé mais dans domaines social, économique, politique (peur de l'autre, peur du changement, peur de l'avenir...) ?

Plus largement, quel rôle joue la peur dans notre société ?
Jadis, on avait peur de la famine, des phénomènes météorologiques, des animaux sauvages, et à ces angoisses quotidiennes s'ajoutaient périodiquement les paniques collectives causées par les épidémies, la guerre ou les bandes de pillards. Par comparaison, comment caractériser les grandes peurs collectives d'aujourd'hui ? L'Homme a-t-il, d'une certaine manière, " besoin d'avoir peur " ?

Last but not least, et traversant tous ces champs : ne faudrait-il pas enfin promouvoir et mettre en oeuvre, plutôt qu'une " pédagogie de la peur ", une pédagogie du risque... ?

Pour développer ce questionnement, nous proposions en décembre dernier, à Bruxelles, avec le soutien de la Commission communautaire française, une journée de colloque avec plusieurs intervenants, qui ont éclairé différentes facettes de la problématique :

  • Marie-Sylvie Dupont-Bouchat, historienne, professeur émérite de l'UCL ;
  • Patrick Trefois, docteur en médecine, directeur de l'ASBL Question Santé ;
  • Jean-Jacques Jespers, journaliste, professeur à l'ULB ;
  • Jean-Michel Besnier, philosophe, professeur à l'Université de Paris-Sorbonne. On lira dans ce numéro spécial le texte de leurs interventions.

S'y ajoutent deux éléments qu'il nous a semblé pertinent de publier : une (modeste) contribution à une approche plus anthropologique de la question " peur et prévention " et une iconographie qui illustre l'usage qui est fait de la peur, au fil du temps, dans les affiches de prévention