Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Publications périodiques

Vous êtes ici:

Bruxelles Santé n° 25 - mars 2002

cover bs 25Au sommaire de Bruxelles Santé 25 - mars 2002

  • Le vieillissement des personnes issues de l’immigration - Un enjeu pour les maisons de repos
  • Sensibiliser les usagers : quels dépliants disponibles ?
  • La Maison Rue Verte
  • Les services de santé maternelle et infantile à Bruxelles

pdfTélécharger Bruxelles Santé 25.pdf2.25 Mo

Le vieillissement des personnes issues de l’immigration - Un enjeu pour les maisons de repos

Depuis plusieurs années, le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme organise, avec le Pacte territorial pour l’emploi en Région de Bruxelles-Capitale et la collaboration des fédérations d’employeurs concernés, des séminaires portant sur le management de la diversité dans différents secteurs de la vie économique bruxelloise.

Lire la suite...

Sensibiliser les usagers : quels dépliants disponibles ?

C’est relever un défi de pouvoir apporter l’information attendue par la personne que vous rencontrez, qu’il soit usager, citoyen, patient... Une information dont il pourra choisir l’usage et qui ouvrira parfois une porte vers des solutions alternatives, qui soutiendra un pas vers plus d’autonomie.

Lire la suite...

La Maison Rue Verte

A Saint-Josse, dans le quartier du Botanique, s’est ouverte depuis deux ans une maison d’accueil pour femmes et enfants. On y trouve aussi une halte-garderie (reconnue par l’ONE) ouverte aux familles du quartier et un espace de rencontre parents-enfants. La maison a une capacité d’accueil de trente lits répartis entre des studios et des appartements de 2 à 4 chambres. C’est le Groupe Santé Josaphat [1] qui est à l’origine de ce projet. Rencontre de Nuran Çiçekçiler, administratrice, et d’Anne Devresse, directrice de la Maison Rue Verte.

Lire la suite...

Les services de santé maternelle et infantile à Bruxelles

Les services de santé de l’ONE “font partie du paysage” depuis tellement longtemps que l’on pourrait se demander pourquoi leur consacrer un dossier. Peut-être justement parce qu’il ne faudrait pas oublier tout ce qu’ils représentent en termes de médecine préventive et sociale. Mais aussi parce que les difficultés rencontrées sur le terrain méritent d’être exposées. Et enfin, en raison du contexte : l’an dernier, les résultats de l’audit demandé par la Communauté française ont été publiés et les missions de l’Office redéfinies, réveillant les espoirs d’une réforme longtemps attendue.

Lire la suite...