Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Publications périodiques

Vous êtes ici:

Bruxelles Santé n°40 - octobre 2005

cover bs 40Au sommaire de Bruxelles Santé 40 - octobre 2005

  • Sans-abri, SDF : l’errance aujourd’hui (1ère partie)
  • Le quartier de la Gare du midi
  • Créer, c’est bon pour la santé ? C’est bon, bon ?... Participons...
  • Le film, outil d’animation

pdfTélécharger Bruxelles Santé 401.49 Mo

Sans-abri, SDF : l’errance aujourd’hui (1ère partie)

En 1995, rappelle Bernard Francq dans un rapport de recherche auquel nous ferons plusieurs emprunts [1], le quotidien Le Soir titrait que Bruxelles, capitale de l’Europe, était « honteuse de ses pauvres ». Ce qui énonce d’emblée le premier socle sur lequel se construit le phénomène de l’errance : la pauvreté. Et indique un ressort collectif : la honte. Non seulement celle que peuvent vivre au quotidien les personnes sans abri mais celle que suscite leur simple présence dans l’espace public auprès des « passants honnêtes » [2]. Le SDF nous renvoie une image peu flatteuse de notre société et de nous-mêmes : « Dans un pays si riche, comment est-ce possible ?... » Et il éveille l’angoisse quand nous lisons ou entendons dire que l’un d’eux était auparavant cadre dans une entreprise : « Et si c’était moi ? »...

Lire la suite...

Le quartier de la Gare du midi

Pour ceux qui connaissent bien Bruxelles, l’évocation du quartier de la Gare du Midi est loin de refléter le paysage voulu et imaginé parles autorités bruxelloises. Dans la « Carte blanche » du journal Le Soir du 6 juillet dernier, sept spécialistes de la ville rappelaient que, dans la perspective de l’arrivée du TGV, d’importants travaux de transformations de la gare et de ses environs avaient été entamés depuis plus de quinze ans. Si, au niveau de la gare, les avancées sont indéniables, on peut difficilement en dire autant de ses environs immédiats. En effet, le quartier souffre depuis 20 ans de différents traumatismes spéculatifs et urbanistiques. Et cela au détriment des habitants, déjà largement précarisés comme c’est le cas dans le bas de la commune de Saint-Gilles. Ces problèmes n’empêchent nullement les associations du quartier d’être dynamiques et de se battre jour après jour pour tenter d’améliorer l’ordinaire des personnes qui y vivent. Nous avons été à la rencontre de deux d’entre elles : le Centre médical Galilée et l’ASBL Hispano-Belga.

Lire la suite...

Créer, c’est bon pour la santé ? C’est bon, bon ?... Participons...

LES CONFÉRENCES LOCALES DU CLPS DE BRUXELLES

Les Conférences locales sont une nouvelle mission des Centres Locaux de Promotion de la Santé. Elles ont pour objectif de mettre en place des projets locaux intersectoriels dans une approche de dynamique durable qui repose sur des partenariats, afin notamment de dégager des besoins de la population de manière à faire remonter cette information à la Communauté française. Les Conférences locales doivent également veiller à travailler l’aspect des réductions des inégalités sociales et la dimension de la participation.

Lire la suite...

Le film, outil d’animation

Le Centre Vidéo de Bruxelles, le Groupe Santé Josaphat et la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial proposaient, le 13 septembre, au Petit Théâtre Mercelis, une matinée autour de six films ou extraits de films traitant des relations familiales, des relations amoureuses, de la parentalité, des familles immigrées, de l’identité sexuelle, de la marginalité (notamment la prostitution mais aussi le handicap). E tdonc aussi : du désir, de la peur, de la colère, de la gêne, des limites, des rêves, des questions sur soi, de l’histoire et de la construction personnelles.

Lire la suite...