Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Publications périodiques

Vous êtes ici:

La prévention SIDA peine à toucher les personnes sourdes

Beaucoup de personnes sourdes ont aujourd'hui encore une connaissance très vague – voire inexistante – des modes de transmission du SIDA. Si une personne sourde ne peut en parler dans sa langue signée avec ses proches, elle ne pourra pas compter, comme tout entendant, sur les campagnes de prévention car la barrière de la langue orale et écrite reste réelle pour une très grosse majorité des sourds.

sida surdite 76Les personnes sourdes sont souvent mal informées. Par exemple lors du dépistage, la communication entre patient sourd et médecin se fait généralement par écrit. Mais bien souvent la personne sourde ne comprend pas les termes utilisés ni ce qu'ils impliquent. Certaines croient même que « séropositivité » signifie ne pas avoir le virus du SIDA puisqu'il est écrit « positif » dans le mot, dans le sens que tout va bien.

Il était urgent de remettre à neuf la prévention SIDA pour les personnes sourdes. La Fédération Francophone des Sourds de Belgique et la Plateforme Prévention Sida ont réalisé une nouvelle brochure dont les dessins ont été réalisés par le Centre Francophone de la Langue des Signes, destinée aux personnes sourdes (et malentendantes).

La brochure est disponible gratuitement auprès de la Plateforme Prévention SIDA et sur le site Internet de la Fédération Francophone des Sourds de Belgique www.ffsb.be. La réalisation d'une version en langue des signes est prévue. 

En complément à cette brochure d'information, il existe un lexique de vocabulaire en LSFB sur les termes employés dans le cadre de la prévention SIDA. Celui-ci est disponible sur commande auprès du Centre Francophone de la Langue des Signes : www.cfls.be

Partager