logo qs       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Le 8 mars dernier, c’était la journée des droits de la femme. L’occasion de présenter un projet d’installation, intitulé « Poésie masculine », qui est une œuvre interactive, destinée à faire ressentir au public le caractère intrusif, stressant et malaisant du harcèlement de rue. Cette œuvre s’appuie sur des capteurs qui permettent de savoir où se trouvent les spectateurs et des écrans sur lesquels sont projetés des mains, des bras, des yeux, des personnages. Ceux-ci représentent le harcèlement et le public peut ainsi ressentir ce que les personnes harcelées subissent lors de ces contacts. Le but de cette œuvre est de faire réagir et d’ouvrir le débat. A la base de ce projet : Nathalie Erin, artiste-conceptrice , Gilles de Boncourt, le directeur artistique et réalisateur, et Frédéric Durieu, artiste des arts numériques, développeur et chargé de la partie interactive de l’installation.

Le but est de faire voyager la structure dans toutes les grandes villes d’Europe, en partenariat avec des organisations comme le CAL (Centre d’action laïque), la ville de Bruxelles, le Conseil des femmes, et entre autres pour marraine, Lio.

Pour mener ce projet à bien, il leur manque encore des fonds pour finaliser le projet. Ils ont donc lancé un appel via KissKissBankBank (https://bit.ly/3ceb6g2). Découvrez leur projet en vidéo (https://vimeo.com/513910195) et soutenez-les avant le 10 avril.

Partager
Clicky