Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Publications périodiques

Vous êtes ici:

Newsletter Fax Santé Communes 189

Accédez à la {readonline}version en ligne{/readonline} de ce message
Lettre d'information Question Santé - Header
Fax Santé Communes n°189

20191125 ILLU Art1 Verviers Thérapies autour de l’animal 

Les interventions assistées autour de l’animal (IAA) consistent en l’ensemble des prises en charge à finalité thérapeutique pour aider les personnes à surmonter des difficultés de santé ou psychologiques qui incluent intentionnellement un animal. Ces prestations prennent place dans différents champs d’action, comme l’éducation, les services à la personne, la santé… Pour mieux comprendre ce type d’interventions dans le champ de la Promotion de la santé, le Centre verviétois de promotion de la santé (CVPS) organise, le 28 novembre prochain, une matinée de conférences et de séances de questions-réponses sur cette thématique. La première partie de la matinée sera consacrée à un historique et aux fondements théoriques de ce type de prise en charge, par Véronique Servais, professeure en anthropologie de la communication à l’Université de Liège et responsable du Certificat d’université en médiation animale et relation à la nature. La suite de la matinée sera consacrée à deux asbl qui travaillent l’une avec la médiation du chien (asbl Os’mose) et l’autre avec l’entremise du cheval (asbl Hypopassion) dans le cadre de la relation d’aide.

Pour plus d’informations et s’inscrire (réservation obligatoire) : www.cvps.be – 087/35 15 03 – Salle de l’ARC, place Général Jacques, 4800 Verviers

20191125 ILLU Art2 IWEPS Quelle économie au service des aînés ? 

En avril 2017, le Parlement wallon adoptait une résolution visant la mise en place d’une filière de silver économie au service des aînés, afin d’améliorer la qualité de vie de cette tranche d’âge. Afin de mieux cerner l’ensemble des acteurs de ce secteur, d’en appréhender le poids économique et le potentiel d’emploi et de croissance, et d’identifier les leviers de développement et les freins pour les entreprises wallonnes, l’IWEPS (Institut wallon de la prospective et de la statistique) a été chargé de réaliser une étude sur ces questions. En juillet dernier, il a publié son rapport afin d’aider le Parlement wallon dans cette volonté d’apporter son soutien aux entreprises actives dans ce secteur. Dans le cadre de cette étude, une revue de la littérature a été réalisée, afin de mieux appréhender le phénomène du vieillissement et son impact sur la croissance économique. Des besoins de base telles que la subsistance, la protection, l’affection, la compréhension, la participation, le loisir, la création ou encore l’identité ont été analysés, ainsi que le profil sociodémographique des seniors wallons, leurs fragilités, leurs ressources financières et leur poids dans l’économie wallonne. Des ateliers participatifs selon le modèle du world café ont permis de recueillir les avis des principaux concernés, afin de mieux cerner leurs attentes. Une analyse de l’offre existante a également été effectuée pour ensuite faire place à des recommandations quant aux enjeux liés à l’offre et aux outils d’action publique à développer pour créer cette silver économie.

Pour découvrir l’analyse prospective réalisée par l’IWEPS sur ce sujet : https://www.iweps.be/publication/silver-economie-wallonie-analyse-prospective/

20191125 ILLU Art3 Handic Amour, sexualité et handicap

Du 2 au 6 décembre prochains, c’est toute une semaine de sensibilisation autour de la vie affective, relationnelle et sexuelle des personnes en situation de handicap qui est organisée par le Centre de ressources Handicaps et Sexualités, en collaboration avec le Service de cohésion sociale de la ville de Namur. A l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées qui a lieu tous les 3 décembre, une exposition de photographies est prévue à la Maison des citoyens (hôtel de ville de Namur), dont le vernissage en présence des artistes aura lieu le 2 décembre en fin de journée. Des conférences et tables rondes sur l’adaptation des animations EVRAS pour des adultes avec autisme, mais aussi l’accompagnement sexuel en Suisse et en Belgique, ses bienfaits, et ses limites et les difficultés soulevées dans ce cadre ou encore des débats autour des questions de parents sur la vie affective et sexuelle de leurs enfants se tiendront tout au long de la semaine.

Pour plus d’information et le calendrier des différentes activités : http://www.handicaps-sexualites.be/expo-amour-sexualite-handicap/. Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., 081/84 02 47

20191125 ILLU Art4 bienetreecole Quel bien-être à l’école pour les jeunes Hainuyers ?

« La majorité des jeunes rencontrés ont un niveau élevé d’appréciation de leur vie et de leur vie à l’école, même si quelques différences se marquent selon le sexe et l’âge », tel est le constat global que l’Observatoire de la santé de la Province de Hainaut tire d’une vaste enquête qui a été menée entre 2015 et 2017 auprès de 1500 jeunes hainuyers entre 10 et 17 ans. Dans la publication « Regard sur la santé des jeunes – Santé en Hainaut n°14 », un certain nombre de résultats de cette enquête ont été publiés quant à cette notion de bien-être à l’école qui est une dimension incontournable de la santé des individus et qui tient une place importante dans la vie des jeunes.

De manière générale, 91% des jeunes interrogés mentionnent un niveau élevé de satisfaction par rapport à leur vie : sur une échelle de 0 à 10, la cote moyenne des jeunes de 10 à 17 ans est de 7,9/10, avec une appréciation un peu plus élevée chez les garçons (8,1) que chez les filles (7,7). Pour ce qui est de leur satisfaction à l’école, 86% des jeunes l’évaluent à 7,4/10. Pas de différence significative entre garçons et filles, mais une diminution de cette satisfaction à l’école secondaire. L’environnement social est important : plus le soutien familial est élevé et les amis nombreux, plus le jeune sera satisfait de la vie en général et à l’école. Le soutien des professeurs est également apprécié des jeunes. Le règlement scolaire, plus il est strict, influe quant à lui à la baisse sur la satisfaction de la vie à l’école. En matière d’investissement scolaire et d’épanouissement, le niveau d’estime de soi est central et est influencé à la baisse par le stress lié au travail scolaire et le travail scolaire difficile et fatigant, éprouvés par les jeunes. Au contraire il augmente quand le travail scolaire est jugé valorisant, le niveau des bonnes notes, élevé, ou encore quand le sentiment d’appartenance à l’école est fort. D’autres informations sur les conflits et autres problèmes de comportement à l’école sont contenues dans ce rapport, lesquels ont évidemment un impact sur le bien-être des jeunes. Le lien est également fait avec les comportements de santé. Enfin, des pistes d’action et de réflexion sont envisagées notamment en veillant à assurer un accès inclusif et équitable à l’enseignement, en travaillant sur l’environnement social et physique des jeunes, notamment en promouvant leur participation, via la création d’espaces d’échanges et en agissant sur leurs compétences psychosociales et personnelles.

Pour prendre connaissance de l’ensemble des résultats de cette enquête : https://observatoiresante.hainaut.be/nouvelle-enquete-bien-etre-a-lecole/

20191125 ILLU Art5 ZOOMFRB Zoom sur les femmes sans-abri

A la demande de la Fondation Roi Baudouin et de CAP48, une recherche-action avait été menée en 2016 par Patrick Italiano, sociologue à l’ULg, afin de mieux appréhender le phénomène des femmes en errance et du sans-abrisme au féminin. Leurs besoins, leur parcours avaient été sondés à l’époque et des pistes de recommandations concrètes avaient été formulées. Compte tenu de l’augmentation du nombre de femmes dans les structures d’accueil, mais aussi dans l’espace public, la Fondation Roi Baudouin a jugé opportun de revenir sur cette réalité afin d’actualiser les données quantitatives de l’étude de 2016, le volet qualitatif étant toujours pertinent.
D’après les derniers chiffres recueillis par les Relais sociaux urbains en Wallonie et disponibles au 1/6/2019, 19% des 5.241 adultes accueillis en hébergement d’urgence sont des femmes (contre 18% en 2012), avec une forte représentation des jeunes femmes entre 18 et 24 ans. Le statut familial des bénéficiaires de ces hébergements est très majoritairement celui d’isolé·e sans enfants (83% en 2019 contre 65,5% en 2012). Ce nombre est plus important à Bruxelles. Les causes d’une telle errance sont la perte du logement, suivies par les violences conjugales qui touchent très majoritairement les femmes. Le manque de soutien social et familial est criant et les enfants, lorsqu’ils sont présents, constituent un repère vers la voie de la réinsertion. Le document Zoom publié par la FRB contient également des recommandations relatives aux besoins des femmes en errance, à la question de la prise en charge des enfants confrontés à la violence familiale, mais aussi concernant les possibilités de relogement de ces femmes en difficulté.

Pour en savoir plus : https://www.kbs-frb.be/fr/Activities/Publications/2019/20191031ND

 
 
footer fwb spfb aviq actiris 2019
Pour vous désinscrire, cliquez {unsubscribe}ICI{/unsubscribe}
Lettre d'information Question Santé - Spacer

 

 
Partager