logo qs       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Actualités

Vous êtes ici:

40 ans : À Question Santé, on aime bien raconter des histoires…

Qu’y a-t-il de commun entre les poux, le soleil, et les os ? À Question Santé, ces 3 protagonistes ont déchaîné les talents de conteurs ou d’écrivains qui sommeillaient en certains de ses membres…

Franchement, il fallait oser mais… quel talent ! En 1998, pour parler de l’ostéoporose, une maladie aux effets alors encore peu connus du grand public, Question Santé s’était lancé dans l’écriture d’un polar. Un vrai de vrai, avec un détective privé, Nestor Gouda appréciant presque autant les laitages que la vue et la fréquentation de jeunes et jolies filles. Oui, le roman associe de l’humour, du second degré et une ambiance quelque peu sexiste chère à des années désormais dépassées. Oui, c’est bien écrit. Et oui… on se prend au jeu de la découverte d’une pathologie susceptible de faire des ravages mais qui peut, aussi, être évitée. Aucun doute : ceux qui diront qu’il n’y avait pas de quoi faire un fromage de cette campagne méritent d’être privés de dessert (et de ses délicieux produits laitiers).

Autre sujet, autre type de récit… En 2004, face à une petite bête qui n’hésite pas à monter, monter, monter jusqu’au cheveux, Question Santé a pris le parti de jouer au « même pas peur ». Son « Danse avec les poux », reprenait toutes les questions majeures à se poser autour de la colonisation d’une tête par des poux. Une affiche jointe mettait en valeur les principaux messages et les stratégies à adopter. Dans la mesure où le sujet a rarement quitté l’actualité des enfants et des parents, en 2011, la campagne Danse avec les poux, conçue initialement avec des associations de parents (l’UFAPEC et la FAPEO), la Ligue des familles et ATD Quart Monde, a été actualisée, histoire de ne pas se faire tout un roman autour de ces satanés poux.

C’est avec un vrai conte destiné aux enfants (heureusement, les adultes ont le droit de le lire ou de le raconter) que Question Santé a imaginé sensibiliser aux dangers du soleil et aux risques de mélanome. Dans le cadre de la campagne « Apprivoisons le soleil », lancée en 2007, « Palou, le petit garçon qui voulait devenir l’ami du soleil », n’a rien à envier à n’importe quel album de qualité de la littérature pour la jeunesse, la prévention en plus, avec des explications/information et un quizz qui complètent le premier support. Actuellement, le message n’a pris aucune ride : le signe que les rayons dangereux ont été gardés à distance ?

De os, des poux, le soleil… la question qui se pose est simple : mais quelles histoires (scientifiquement fondées) Question Santé proposera-t-il, et sur quels sujets clés, dans les 40 prochaines années ?

Partager
Clicky