Accédez à la version en ligne de ce message
Lettre d'information Question Santé - Header
Fax Santé Communes n° 180

projet toilette Améliorer les sanitaires à l'école : nouvel appel à projets

Des écoles du maternel et du primaire bénéficieront d'un soutien pour améliorer l'état, l'accès, l'utilisation et la gestion de leurs toilettes


Depuis 2013, le Fonds BYX, géré par la Fondation Roi Baudouin, soutient les écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui s’engagent pour améliorer l’état, l’accès et la gestion de leurs sanitaires. Un nouvel appel à projets vise à amplifier les aides apportées aux écoles du fondamental grâce au soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Objectif : rendre les toilettes plus conviviales et encourager les élèves à s’y rendre régulièrement.

La Ministre de l’Education a décidé de soutenir de manière structurelle cette importante initiative, et de lui donner de l’ampleur en dégageant un budget de 166.666 euros en 2017, 330.000 euros en 2018 et 500.000 euros à partir de 2019.

Outre un apport financier, les écoles sélectionnées pourront compter sur le soutien de l’asbl Question Santé qui, à travers la campagne « Ne tournons pas autour du pot ! », propose un accompagnement basé sur une combinaison d’aménagements matériels (réparations, nouvelles installations, décoration...), d’organisation liée à l’usage des toilettes (règles d’accès aux sanitaires, nettoyage...) et d’actions de sensibilisation pédagogiques (sur le respect, l’hygiène, la santé, l’importance des lieux...).

Le nouvel appel s’adresse à toutes les écoles maternelles et primaires du fondamental de tous les réseaux d’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui veulent s’investir dans un projet concret autour de l’amélioration de l’état, l’accès et la gestion de leurs sanitaires. Les écoles intéressées doivent rentrer leur dossier de candidature via le site de la Fondation Roi Baudouin www.kbs-frb.be pour le 20 février 2018 au plus tard.

Ultérieurement, un appel à projets sera lancé à destination de l’enseignement secondaire.

Créé en 2012, le Fonds BYX, géré par la Fondation Roi Baudouin, apporte son aide à des projets de promotion de la santé menés par des établissements scolaires, des associations, des institutions d’aide à la jeunesse... Ses initiatives concernent tous les enfants de 0 à 18 ans sur tout le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Depuis 2013, il a déjà permis à 100 écoles du maternel, du primaire et du secondaire de bénéficier d’un soutien financier leur permettant d’améliorer l’état et l’utilisation de leurs sanitaires. Le Fonds BYX a en outre publié une série de recommandations destinées à rendre les toilettes plus accueillantes au sein des écoles.

PLUS D’INFOS SUR LA CAMPAGNE www.netournonspasautourdupot.be

PUBLICATIONS :
L'école et ses ‘fondament'eaux’ - Constats et pistes pour une politique de l'eau à l'école
Sanitaires à l’école : levons le tabou !
Ne tournons pas autour du pot ! Pistes pour des toilettes accueillantes dans les écoles fondamentales




vivre seul pas isolé Vivre seul(e) mais pas isolé(e)

Un guide pratique pour les habitants seuls


Qu’elle soit choisie ou subie, la vie en solo nécessite de pouvoir s’organiser et prendre des décisions pour l’avenir, tant sur le plan pratique que juridique. Comment réduire les frais de loyer, d’électricité, de chauffage lorsqu’on vit seul(e) ? Comment faire face seul(e) à la maladie ? Qui héritera s’il n’y a ni conjoint, ni enfants ? Ces questions – et bien d’autres encore – trouvent réponses dans le nouveau guide “Vivre seul(e) mais pas isolé(e) - Guide pratique pour les habitants seuls”. Un outil de réflexion utile à bien des égards.

D’ici 2060, un ménage sur deux en Belgique sera constitué d’une seule personne. C’est déjà le cas à Bruxelles. Les personnes vivant seules peuvent être de jeunes adultes qui quittent le domicile parental, des quadragénaires qui entament une vie nouvelle après une séparation, des veufs qui doivent continuer à vivre seuls après une existence commune, des personnes âgées qui font face à une perte d’autonomie et qui ne souhaitent pas aller vivre en maison de repos... La liste peut être longue.

Quels que soient leur situation et leur profil, les personnes qui vivent seules peuvent être confrontées à une série de problèmes et/ou questions auxquelles elles ne trouvent pas toujours réponse. La Fédération du Notariat et la Fondation Roi Baudouin leur viennent en aide avec un nouveau guide pratique structuré en fonction de différents moments et choix de vie : logement, santé, désir d’enfant, séparation, décès du conjoint, vieillesse, héritage.

Le guide s’adresse à toute personne vivant seule mais peut également être utile aux membres de l’entourage (famille, amis...). Il apporte des réponses à des questions concrètes et variées telles que: quelles sont les possibilités d’achats groupés pour réduire les frais énergétiques d’une habitation ? Un membre de l’entourage peut-il prendre des décisions médicales pour un proche gravement malade ? Où trouver plus d’informations sur les possibilités en matière d’adoption, de procréation médicalement assistée, de famille d’accueil ? Que faire en cas de séparation ou lorsque le conjoint vient à décéder ? A qui s’adresser si on ne sait plus faire ses courses soi-même, préparer ses repas ou s’occuper du ménage ? Que prévoit la légalisation en matière d’héritage si on n’a ni conjoint, ni enfants ? ... Le guide propose également de nombreux conseils pratiques et références utiles.

Cette nouvelle publication entend aussi stimuler la réflexion et inciter à prendre préventivement certaines dispositions. In fine, elle montre que vivre seul(e) n’est pas forcément synonyme de vivre de manière isolée.

Collaboration entre la Fondation Roi Baudouin et la Fédération du Notariat

Le guide “Vivre seul(e) mais pas isolé(é) – Guide pratique pour les habitants seuls” s’inscrit dans la série d’ouvrages pratiques publiés conjointement par la Fondation Roi Baudouin et la Fédération du Notariat (Fednot). Il peut être téléchargé gratuitement sur le site web de Fednot : www.notaire.be/nouveautes/publications ou sur celui de la Fondation Roi Baudouin. Il peut aussi être commandé gratuitement (ainsi que d’autres guides pratiques) sur www.kbs-frb.be.

seniorsDepuis le 2 octobre 2017, un numéro gratuit en Wallonie pour les seniors souhaitant un coup de pouce !

0800/17.500 - Un numéro gratuit unique en Wallonie, mettant en relation des seniors prêts à donner des coups de pouce et des seniors souhaitant un coup de pouce !

A l’heure de la soixantaine, il arrive de ne plus pouvoir assumer certaines tâches du quotidien. L’isolement peut aussi parfois peser sur les épaules de celui qui ne peut compter sur l’aide de proches ou de voisins. Et le vieillissement de la population risque fort d’accentuer le problème.

Depuis ce 2 octobre, un coup de téléphone au 0800/17.500 peut cependant permettre de retrouver le sourire et de recevoir l’aide espérée.

En effet, à l’occasion de la journée internationale de la personne âgée, l’ASBL Senoah a lancé son action Donner de la vie à l’âge. C’est en fait un réseau de volontaires lancé par et pour des seniors. Le terme approprié dans ce cas-ci est “seniors coups de pouce”.

“L’objectif de ce réseau et dispositif est de répondre, grâce à l’implication de seniors, à des demandes concrètes de coups de pouce formulées par des seniors en Wallonie. Ces coups de pouce peuvent être divers et variés. Ils sont à la portée de tout un chacun: ouvrir les volets, déblayer la neige, covoiturer pour une course, partager un café, etc.”, explique l’ASBL.

Senoah est basée à Namur mais son rayon d’action couvre toute la Wallonie. Et son but n’est pas de court-circuiter les initiatives locales déjà mises en place en la matière.

L’ASBL Senoah, accessible par téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30 pour obtenir un coup de pouce, se veut être un maillon complémentaire à la solidarité envers les aînés.

santé élève Etat de santé des adolescents wallons et bruxellois 

Le Service d’Information, Promotion, Education Santé (Sipes) de l’Ecole de Santé Publique (ULB) met à la disposition des personnes intéressées une série d’analyses relatives à la santé des adolescents de la Belgique francophone

En effet, depuis la diffusion des résultats complets de l’étude HBSC en Fédération Wallonie-Bruxelles en mai 2017, le Sipes a réalisé des exploitations approfondies de ces données pour mieux analyser les déterminants des comportements, du bien-être et de l’état de santé des adolescents. Au-delà des premiers constats chiffrés, ces résultats ouvrent des hypothèses constituant autant de leviers d’actions de promotion de la santé en Belgique francophone.
Voici quelques thèmes abordés pour lesquels des documents (rapports, communications faites en conférences) sont accessibles sur leur site :

  • L’ensemble des indicateurs recueillis dans l’étude HBSC ont été déclinés dans des tableaux de bord pour la Région Bruxelles-Capitale et la Région wallonne ;
  • En Région Bruxelles-Capitale, les disparités de comportements et d’état de santé ont été analysées selon le statut migratoire des adolescents, avec, de plus, des analyses approfondies sur la corpulence ;
  • En Région wallonne, les relations entre activité physique et environnement perçu par les enfants de fin de primaire ont été étudiées ;
  • Des analyses sur le sommeil des adolescents (durées et rythmes, difficultés pour dormir, fatigue matinale) ont permis d’identifier les caractéristiques et les comportements associés à la fatigue matinale ;
  • Les résultats d’autres analyses sont mis à disposition : consommations de tabac et d’alcool selon la structure familiale ; facteurs contextuels associés à un premier rapport sexuel perçu comme trop précoce ; changements de comportements entre le primaire et le secondaire...

 

Ces documents sont accessibles sur le site internet : http://sipes.ulb.ac.be/index.php dans les onglets « Communications » et « Publications » (ou en cliquant directement sur les liens hypertexte de ce message). Ces exploitations thématiques seront poursuivies dans les prochains mois, jusqu’à ce que les données de l’enquête 2018 soient disponibles.



 

Lettre d'information Question Santé - Footer
Pour vous désinscrire, cliquez ICI
Lettre d'information Question Santé - Spacer