Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Projet et outils d'éducation permanente

Vous êtes ici:

Tiens je ne me/je ne te voyais pas comme ça...

Capture décran 2019 10 16 à 11.12.02

Dans la ville d’Ottignies/Louvain-la-Neuve se trouve, un quartier de logement social : le quartier de la Chapelle aux Sabots. Ici, selon les statistiques de l’AIM (Agence Inter-Mutualiste), près de 50% des habitants bénéficient d’une intervention majorée et une personne sur deux présente un statut économique faible. 

Selon un rapport de l’AIM, les citoyens belges les plus pauvres présentaient, en 2016, un risque de mortalité de 22 % supérieur à celui de la population générale. Par rapport aux personnes les plus aisées, la surmortalité est de 56 % supérieure. Notre santé est, en effet, influencée par une série de facteurs tels que l’éducation, les liens sociaux, l’isolement social, l’environnement,... Appelés déterminants sociaux de la santé, ces facteurs sont susceptibles d'engendrer des inégalités sociales de santé. 

C’est dans l’objectif de faire baisser les inégalités sociales de santé dans ce quartier qu’un groupe de travailleurs sociaux a lancé, en 2013, un vaste projet autour de la santé et du bien-être des habitants. De manière connexe à ce projet, les habitants ont pris l’initiative de créer un comité de quartier composé uniquement d’habitants. 

Six ans plus tard, il semblerait que les regards et les attitudes ont changé, tant chez les habitants que chez les professionnels. Du côté des usagers, certains préjugés sont tombés. Du côté des professionnels, des interventions et des pratiques ont été questionnées puis adaptées.

Les choses ont-t-elles vraiment bougé à la Chapelle aux Sabots ? Si c’est le cas, les professionnels ont-ils joué un rôle déterminant dans ce processus ? Le projet initial voulu par les intervenants sociaux a-t-il permis aux habitants de se prendre en charge et de gagner en autonomie ?  

A travers les différents témoignages des protagonistes impliqués dans le projet du quartier de la Chapelle aux Sabots, la nouvelle brochure de Question Santé, intitulée « Tiens, je ne me/je ne te voyais pas comme ça...», décrit comment un projet de santé et une action menée par les habitants d’un quartier peuvent changer les regards que l’on pose sur les autres et sur soi-même. Un outil qui s’adresse à tous les publics et qui devrait, en particulier, intéresser les travailleurs du social ou de l’interculturel. 

Pour alimenter le débat, la brochure Tiens je ne me/je ne te voyais pas comme ça... s’appuie sur : 

  • Un coup de sabot dans la fourmilière
  • Tu seras moins égal, mon fils (ma fille)…
  • Quand la théorie parle…
  • C’est du joli
  • On commence par quoi ? Par arrêter le prêchi-prêcha ?
  • Des mots qui fâchent… 
  • Dans la boîte de Pandore…
  • Une question qui fâche
  • Ta vie n’est pas la mienne. Tes envies, non plus…
  • A chacun ses visions, à chacun ses limites
  • Des rêves, de la réalité, et encore des rêves…
  • Se parler, ça change…
  • Des cailloux sur le chemin
  • Voir l’arbre et la forêt
  • Faut que ça marche ! 

La brochure et les questions qui y sont abordées s'adressent à tous les publics. 

Téléchargez la brochure au format PDF pdfJeNeMeJeNeTeVoyaisPasCommeÇa.pdf11.82 Mo

Partager