Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Content Banner   Publications périodiques

Vous êtes ici:

e-Mag Bxl santé

Le chantier de Brussels Takes Care a démarré

Les travaux qui doivent conduire à la rédaction de Brussels Takes Care, le futur Plan Social-Santé Intégré (PPSI) ont repris à la rentrée 2020-2021. Initialement prévu pour la fin de l’année, le PSSI, comme bien d’autres projets, a également vu son agenda bouleversé par l’épidémie du Covid-19. Dès septembre, les professionnels et les citoyens sont invités à participer et à co-construire le futur plan.

 La déclaration de politique générale du Collège réuni de la Commission communautaire commune (COCOM) et l’accord de Gouvernement francophone bruxellois (COCOF) pour 2019-2024, prévoient que le « Gouvernement initiera des Etats généraux bruxellois de la santé et du social, dans la perspective de la rédaction du Plan Social-Santé Intégré ». A cette fin, il « s’inscrira dans une démarche de co-construction entre les acteurs publics et associatifs, les usagers et les chercheurs, en ce compris sur la méthode ». Le cabinet du Ministre Alain Maron porte le projet et forme avec l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale le comité de pilotage.
L’idée est d’articuler les trois plans social-santé existants qui sont le Programme d’actions de lutte contre la pauvreté, le Plan Santé Bruxellois (COCOM) et le Plan stratégique de promotion de la santé (COCOF).

« Par après, comme l’explique Cornelis Kint, politologue attaché à l’Observatoire de la Santé et du Social, il s’agira de voir quels sont les autres besoins à Bruxelles qui ne sont pas traités et qui demandent un travail stratégique avec le terrain. Nous avons déjà commencé le processus participatif avec des professionnels et des experts de terrain de tous les secteurs social-santé concernés. En parallèle, un processus similaire est également prévu avec les citoyens bruxellois. L’objectif est de donner la parole aux professionnels et citoyens bruxellois, afin d’identifier les thématiques qui nécessitent encore, au-delà des plans existants, de nouvelles actions et de nouvelles mesures. »

Huit thématiques pour huit groupes de travail

Afin de mettre en œuvre le processus d’élaboration collective du plan, le processus participatif repose sur trois structures participatives : un comité stratégique, des groupes de travail et un panel citoyen. Le comité stratégique est composé des administrations compétentes (service du Collège réuni de la COCOM, Iriscare, COCOF et VGC), des représentants du terrain socio-sanitaire bruxellois ainsi que du monde académique.

Le comité stratégique a pu apporter un regard critique sur les thématiques et les questions qui lui ont été soumises par le comité de pilotage, ainsi que sur les participants. Suite à cette première rencontre, tout le processus a conduit à la constitution de huit groupes de travail sur les thématiques suivantes :

  • santé et inégalités environnementales,
  • accès à une alimentation durable, saine et de qualité,
  • accès aux soins et services socio-sanitaires,
  • santé mentale,
  • autonomie des personnes âgées,
  • (més)usages de drogue et conduites addictives,
  • approche quartier,
  • accès aux droits sociaux.

Cornelis Kint souligne : « C’est une approche mixte où nous voulons avoir différents points de vue qui peuvent alimenter le Plan ‘Brussels Takes Care’ d’une manière assez approfondie et que nous pouvons valider avec l’identification des actions à mettre en œuvre ».

20201001 IMG BS ART2 LogoBxlTakesCare CS

La participation des citoyens

Parallèlement aux huit groupes de travail composés essentiellement de professionnels (même si des représentants des services comme ATD Quart Monde et la Ligue des usagers des services de santé sont présents dans l’un ou l’autre groupe), des citoyens seront aussi consultés. D’abord par le biais d’une enquête qui se fera en partie en ligne et aussi en présentiel : des enquêteurs, munis de tablettes, iront interroger des Bruxellois dans la rue.

L’étape suivante consiste à organiser des focus-groupes avec les Bruxellois concernés (parfois avec des publics-cibles ou des groupes mixtes) et sollicités pour identifier les obstacles rencontrés dans l’offre des soins de santé ou pour parler simplement de préoccupations plus générales. Ce qui devrait, à la fin de cette étape, mettre en exergue ce dont ils manquent, ce qui fonctionne bien et, bien sûr, leurs recommandations.
Pour terminer, le processus participatif de « Brussels Takes Care » prendra fin avec la mise sur pied d’un panel citoyen régional. L’idée est de réunir en décembre et janvier prochains une quarantaine de citoyens lors de trois samedis, en accord avec toutes les mesures anti-Covid. L’enjeu : partir des contributions des étapes précédentes afin d’identifier des priorités pour les actions à prendre. Ce sont donc trois journées de travail intensif avec l’objectif de faire émerger des recommandations assez concrètes qui seront intégrées dans le futur Plan « Brussels Takes Care », une dénomination bienveillante pour un programme réellement ambitieux.

Si vous souhaitez participer à l'enquête, vous pouvez le faire en allant sur le site www.brusselstakescare.be.

Anoutcha Lualaba Lekede

Partager
Effacer les filtres