BrochureCommunicationCommunication et Santé
22.12.2021

Comment dire ?

Cette brochure a pour but d’ouvrir le dialogue et la réflexion sur la communication en santé. Certes, le débat est loin d’être nouveau. Ainsi, dès sa création il y a quarante ans, Question Santé entendait changer la donne en bouleversant le quasi-monopole d’une communication en provenance presque exclusive du pouvoir médical. Il s’agissait, déjà, de communiquer différemment afin de donner à chacun·e la possibilité de réfléchir à ses comportements de santé. Cet objectif n’a pas bougé d’un iota.

20211220 Broch Commentdire Bd Cs 1

Dès sa création 1981, Question Santé a œuvré pour rendre l’information santé accessible à tous, dans un souci d’émancipation de l’usager. Depuis lors, comme pour beaucoup d’acteurs de la prévention, de la promotion ou de l’éducation en santé, régulièrement, les stratégies de communication ont été interrogées, revues et amendées. De plus, la crise sanitaire liée à l’apparition de la Covid 19 a, une nouvelle fois, imposé le débat, rebattu les cartes et obligé les acteurs du secteur à s’adapter. Par exemple, il a fallu passer à des animations proposées, cette fois, devant un écran, ce qui a parfois signifié pour l’animateur, de se retrouver face à un écran noir lorsqu’aucun des intervenants n’allumait sa caméra.

Un univers sursaturé d’informations

En tout cas, lorsque Question Santé a fêté son 40e anniversaire, aborder ce sujet sur la communication en santé est apparu presque comme une évidence. Plusieurs acteurs du secteur ont accepté de participer à une table ronde. Ensemble, nous avons échangé et réfléchi aux chemins à suivre pour communiquer en santé dans une société où l’information est désormais omniprésente et invasive.  Dans cet univers sursaturé, il devient difficile de trouver quelque chose de différent et d’amener les messages d’une certaine manière pour que le public y fasse attention.

L’importance de la communication digitale

Comment faire passer nos messages et surtout, comment les faire entendre de manière efficace (sans renier ses valeurs), afin qu’ils suscitent une réflexion et/ou des changements de comportements ? Tel a été le cœur de la discussion au sein de laquelle Internet et les réseaux sociaux ont occupé une place de choix. Certes, tout le monde a reconnu leur utilité et leur place indispensable, en particulier durant la crise sanitaire. Mais il n’empêche : même si les mesures liées à la pandémie ont consolidé l’importance de la communication via le numérique, ce dernier pose encore trop de questions et présente trop de limites pour s’imposer de manière exclusive, ont assuré les intervenants du débat.

La relation directe reste essentielle

Reste à savoir si leur défense de l’importance d’une communication multimodale, passant par l’utilisation de plusieurs canaux, et d’une communication sauvegardant un espace pour d’essentielles relations interpersonnelles parviendront à perdurer.

La brochure, qui rapporte l’essentiel des propos échangés lors du débat, inclus également les réflexions d’un groupe d’usagers : elles ont été recueillies par l’asbl Les Pissenlits lors de la crise sanitaire.

La brochure « Comment dire » interroge :

  • La pandémie a-t-elle modifié nos  pratiques en communication ?
  • La crise va-t-elle durablement changer nos modes de communication ?
  • Internet est-il destiné à prendre une place plus grande encore ?
  • Et dans ce cas, avons-nous la certitude de pouvoir toucher tous nos publics ?
Télécharger l'outil Lire l'outil
La collection Communication et Santé montre les liens entre différents types de campagnes dont les messages parlent de la santé ; des liens entre les arguments de santé et les impacts réels en santé ; des liens entre des produits de consommation ordinaires et leurs effets sur la santé.

DANS LA MÊME COLLECTION

Sur la même thématique

Communication et Santé
20050425 Img Santevendre Bd Vf
Communication Santé

La santé fait vendre

L’outil « La santé fait vendre » attire l’attention sur les messages de santé qu’utilisent les entreprises de l’agro-alimentaire pour vendre leurs […]